Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Analyse de notre saison et cap sur la prochaine

Publié le par Ziz471

Bon, je crois qu’il faut se rendre à l’évidence, la fin de saison devient une quasi-certitude, avec les phases finales européennes et top 14 à partir de fin août. Cela fera au moins une grosse saison 2020-2021 avec la gestion d’effectif que cela implique et donc des opportunités à saisir espérons-le.

C’est l’occasion pour moi de vous rendre ce bilan sur la saison, cette auto-critique qui doit permettre de progresser encore et encore, car même après une si belle saison (+33 % de Roi et +53 % de Roc), la meilleure de ma vie, il faut toujours viser plus haut.

Voilà ce que j’ai « analysé », n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez notamment ceux avec qui je n’échange pas forcément durant la saison car ils préfèrent me laisser tranquille ou ont une vie encore plus speed que moi, auquel cas, ils ne vivront pas vieux :-)

 

Premier enseignement : le championnat qui nous a le moins souri, c’est la Pro D2 (cela ne m’étonne guère). Pas forcément à cause de l’absence de vidéo d’ailleurs. Chaque week-end a offert au moins une carotte, il me semble. Quant à Colomiers, autant le dire, je ne les ai pas vu venir. A l’opposé, celui où on a engrangé le plus, c’est le championnat anglais, où on a notamment su profiter des premières semaines sans internationaux et de certaines belles occasions. La Coupe d’Europe fut également très réussie nous concernant, avec certaines belles victoires à l’extérieur.

 

Deuxième enseignement, le plus important : les grosses confiances, à partir de 3 % de mise, furent bénéfiques. On réalise un 15 sur 16 (12 sur 12 à 3 %, 2 sur 3 à 3,5 % et 1 sur 1 à 4%). La seule erreur à 3,5 % c’est un match nul improbable du champion toulousain chez lui contre Toulon… Bref, c’est la statistique qui me rassure le plus car elle reflète la qualité de choix. Ouf ! Seul bémol, aucune mise à plus de 4 %, alors que certains bets sont passés tellement crèmes… Seule explication : mon manque de confiance ou le respect éternel de la glorieuse incertitude du sport, c’est selon :-) Je penche plutôt pour la 1re option, je vous explique après…

 

En épluchant le bilan de notre saison, j'ai mis le doigt sur deux-trois choses qui aurait pu nous faire gagner encore davantage d'argent. Je trouve notamment que j'ai mal géré notre période d’euphorie durant les premiers mois. Très rapidement, j'ai eu peur de la variance, comme si je mettais les excellents résultats des premières semaines sur le facteur chance-réussite en me disant tout simplement que ça ne pouvait pas durer. Sauf que si j'avais davantage confiance à moi, et c'est ce que m'a claironné l’un de vous pendant longtemps, j'aurais continué à faire confiance à mes convictions, à mon ressenti, au fameux timing favorable, sans pour autant baisser mes mises. Ce qui aurait payé énormément en octobre et novembre qui furent aussi très bons.

 

Avec le recul, je me dis tout simplement que c'est parce que je n'avais jamais envisagé un tel rêve de début de saison, comme si je m’en sentais incapable. Je me projette plus facilement sur l’échec et la capacité à rebondir que sur le succès et la faculté à le maintenir. Mon naturel de défenseur - c'est vrai dans tous les sports, en poker aussi - est revenu à la charge, c’est dommage. Il faut que j'assume jusqu'au bout mes convictions, cela vaut par exemple pour l'analyse du Racing premier de poule pris avec une côte de 6. En relisant l'analyse, je me dis que mettre 0,5 % c'est jouer largement petit bras. Il faut savoir payer et tenter un gros coup, surtout quand notre BK peut se le permettre. Avant de partager mes bets, je le faisais parfois, mais là, mes choix vous impactent et ça me fait réfléchir à deux fois, voire dix ! En fait, le seul moment où j’ai eu l’impression d’un léger lâcher-prise, c’est lors du bet Edimbourg au Munster qui avait une vilaine équipe ; j'avais mis 3 % sur cette très belle côte à 2,5. Ce fut mon seul petit coup de folie car parier sur une défaite chez lui du Munster, ça reste hard. Il faut que j’apprenne encore à jouer en étant dans le présent, avec cette vérité d’un moment, un contexte et une composition d'équipe. Et oublier un peu les fameux aléas d’un match (carton rouge, erreurs d'arbitrage, météo improbable, méforme d’une supposée vedette, cascade de blessure).

 

Pour la suite de la saison que je devais terminer début juillet, à savoir certains tests-matches ou des compétitions Hémisphère Sud 100 % nationales (comme en Afsud avec les équipes du Super rugby + Kings et Cheetahs), bien évidemment je les couvrirai et décalerai mes « vacances » car ça risque de jouer tout juillet.

 

SAISON PROCHAINE

 

Méthode : difficile de changer une recette qui porte ses fruits depuis trois ans et demi. J’ai envoyé plus de bets bilans par week-end cette saison que la saison passée, et je veux continuer à tendre vers ça, à me faire confiance.

 

Nouveauté : du live ! Je ne vous cache pas que si j’étais célib et sans enfants, j’en ferai à gogo… J’en fais déjà évidemment de mon côté parfois, mais c’est difficile de partager ça. Le moment le plus facile pour partager c’est la mi-temps, mais le moment pour faire du live le plus opportun, c’est en plein match, lorsqu’un joueur clé sort sur blessure ou qu’une mêlée est sanctionnée, au bord du carton jaune, et que vous voyez justement cette équipe réaliser un en-avant… Là, il faut sauter sur l’adversaire, avec une probabilité haute de voir un carton jaune sorti et donc adapter son bet en conséquence (style le prochain essai marqué par l’adversaire). C’est aussi vrai quand on peut anticiper l’arbitre et l’appui ultérieur de la vidéo pour un geste de brutalité ou un plaquage suspect que l’on a repéré en direct.

J’espère vous proposer ce service une fois par semaine minimum, sur des matches hors streaming (pas de super rugby donc ni pro 14), et la plupart du temps sur un match que j’aurais laissé car je ne sentais rien de particulier en pre-match. Je vous préviendrai évidemment en amont, en vous précisant quel match je suivrai. Cela dépendra de ma vie personnelle, des remarques de Madame tout simplement, car il faudra que je me consacre à 100 % dessus et sois pleinement disponible pour partager.

Il s’agira donc d’un bet proposé mi-temps, facile à suivre, mais je vous donnerai aussi mon avis parfois, selon blessures, mêlée chahutée, arrivée de la pluie ou banc ultra-fort. On va tester ça, on va voir si c’est jouable à tous les niveaux.

Cela ne rentrera pas dans le bilan, c’est la phase de test.

 

Merci à tous (j’ai été long, je sais…).

Lien Bilan depuis décembre 2016 : https://www.bet-analytix.com/bankroll/43547

 

Lien Bilan de la saison : https://www.bet-analytix.com/bankroll/122849

 

Commenter cet article