Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Analyse MHRC - Leinster

Publié le par Ziz471

ANALYSE MHRC – LEINSTER : le H+8 Leinster à 1,60 (Parions sport)

 

Ce match décisif arrive au mauvais moment pour les Héraultais. Ils devront affronter de solides Irlandais sans des atouts précieux comme B. Du Plessis au talon, Catrakilis en 10 (plus pour son pied que ses qualités d’animateur et sa défense), l’accélérateur de jeu Paillaugue, le rassurant Fall ou encore Nagusa derrière.

 

De plus, Nariashvili et Mogg, dont c’est le retour, seront sur le banc pour débuter. Le MHRC présente un XV que je juge assez éloigné de son équipe-type avec une mêlée a priori moins conquérante, une charnière White-Steyn pas forcément complémentaire et deux remplaçants derrière propulsés titulaires par défaut (Michel et Martin). L’équipe a encore vraiment de l’allure, mais si je raisonne en termes d’opportunités et de value, je lorgne davantage sur le Leinster cotés à 3,20 ! Pour les Irlandais, évidemment touchés a minima par l’onde de choc lié au décès brutal de Foley (Munster), il y a une occasion unique de frapper un coup décisif sur cette poule. Pour cela, ils enregistrent deux retours énormes : Sexton en 10, tout de même, et surtout le flanker Sean O’Brien, absent depuis de longs mois. Avec Van der Flier et Heaslip, c’est une 3e ligne de niveau internationale. Vous y ajoutez le géant Toner en touche, et les Ross, Healy, Cronin, Mc Grath en mêlée fermée, ça fait un niveau moyen assez élevé. Ils leur manque à mon goût un 9 complémentaire de Sexton (ou du très joueur Carbery, sa doublure), dans le style de Murray (super intelligent), du Munster, pour passer un cran, mais ça reste une formation super compétitive. Et aussi, ça compte, avec l’expérience du haut niveau européen contrairement aux Montpelliérains, certes vainqueurs de la Challenge Cup, la petite coupe d’Europe.

 

Derrière, le recrutement de Henshaw au centre montre les ambitions du club. Je ne suis pas fan de Nacewa à l’aile, si irrégulier l’an passé, mais la présence du très doué Ringrose, de Kirchner à l’aile et, surtout, de Rob Kearney en 15, me plaisent beaucoup. Quant au banc, il a largement de quoi rivaliser même si l’entrée de Nariashvili, qui tirera sur Bent (Furlong blessé) durant le dernier quart d’heure a priori, peut constituer une fragilité pour les Irlandais.

 

Confiance 70% pas plus car je suis conscient que la puissance demeure du côté héraultais avec les Willemse, Qera, Spies et Dumoulin au centre du terrain. Mais sans maîtrise, la puissance peut ne pas suffire.

Commenter cet article