Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

UBB - Ospreys (analyse envoyée au VIP)

Publié le par Ziz471

Il ne faut pas se fier au classement avec le maigre point pris par les joueurs de l’UBB. Ces derniers doivent affronter début janvier Clermont à Chaban-Delmas et même si ce jour-là, l’ASM aura encore meilleure allure qu’en ce moment, les Girondins peuvent aujourd’hui encore nourrir un espoir dans cette compétition. Pourtant, vu le turn-over opéré aux Ospreys samedi dernier, il reste évident que cette épreuve ne figure pas dans les priorités du club. Sauf que le point de bonus ramené du Pays de Galles à 14 contre 15 (et même à 13 en fin de match) et l’incapacité des Jaunards à assommer un groupe taillé pour eux lors du tirage au sort, a pu donner des idées à ces Bordelais renforcés par Ashley-Cooper. Avec l’Australien, le futur papa des lignes arrières, on n’est pas à l’abri d’un effet Carter tant il est polyvalent, charismatique, doué et finisseur.

Talebula, Rey, Guitoune (et Domvo sur le banc) font leur retour derrière à ses côtés, c’est une belle compo. Devant, Kepu débute, le taulier Madaule revient d’entrée, Goujon, Avei et Serin sont sur le banc… Quant à la charnière Adams-Bernard, celle des grands jours avec le duo Rey-Le Bourhis au top il y a deux saisons, elle est logiquement reconduite. Sur le papier, je vois l’UBB s’imposer même si les Ospreys, emmenés par l’ouvreur-buteur Biggar et Jones en deuxième ligne, sont une équipe solide et complète. Mais ils doivent toujours faire sans leur cerveau Webb à la mêlée (grosse perte) et sans leur troisième ligne centre si technique Ardron. Pire, son remplaçant à la mêlée samedi, Leonard, est resté au pays auprès de sa femme qui va accoucher. Habberfield débutera donc et, surtout, c’est le n°4 au poste, Martin Roberts (je ne le connais pas) qui intègre le banc. Même si l’esprit gallois est une garantie, même si derrière comme devant, c’est solide et si un Biggar à son meilleur niveau n’a rien à envier aux meilleurs ouvreurs de la planète, je ne vois pas les Ospreys battre l’UBB chez elle car elle est a priori trop concernée par l’événement. Et puis le soleil annoncé devrait leur aller à merveille.

Pari proposé : l’UBB à 1,45 sur Winamax (confiance 70%). L’UBB qui mène dès la pause (et gagne à la fin) est à 1,80 sur PMU. Le H UBB me laisse plus sceptique car les Ospreys sont terriblement accrocheurs (cf fin de match à Clermont) et car l’UBB aura forcément des temps faibles durant ce match et un minimum de déchet vu le jeu offensif qu’ils tenteront d’impulser.

Commenter cet article