Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Toulouse - Ulster (analyse envoyée au VIP)

Publié le par Ziz471

Vu la qualité de l’effectif toulousain, on ne parlera pas d’impasse. Pour autant, le staff a clairement voulu secouer un groupe si décevant la semaine passée à l’Ulster. A moins que ce ne soit le choc face au RCT à Ernest-Wallon le week-end prochain qui pousse Ugo Mola à cette gestion d’effectif. Toujours est-il que ça pourrait faire les affaires de l’Ulster sur lequel je mettrai une petite pièce et une plus grosse sur son H+. En effet, derrière, Flood, Mc Alister, Médard, David, Clerc, Bonneval, Huget et Poitrenaud (sur le banc) manquent à l’appel des titulaires, c’est énorme. Devant, Flynn, Maka, Albacete, Millo-Chluski et Kakovin sont absents, ce n’est pas rien et Galan et Picamoles (annoncé forfait en début de semaine, tiens, tiens…) débutent sur le banc.

La cote de Toulouse à la maison (1,30 environ) est basée sur la réputation des Rouge et noir, sauf que sur l’échiquier européen, à l’image de la lourde défaite face à Bath il y a un an à domicile, Toulouse ne fait plus peur. Et encore moins avec cette équipe qui comporte de nombreuses inconnues à commencer par la mêlée (Baille et Marchand d’entrée), la capacité à perforer (Harinordoquy en 8…) ou encore la longueur du jeu au pied (Doussain en 10 et Palisson en 15). A l’évidence, quitte à perdre et ne pas sortir de la poule promise aux Sarries, Mola veut être fidèle aux valeurs locales : le jeu. Avec une charnière Bézy – Doussain, une troisième ligne plutôt light mais technique et coureuse, et deux ailiers Matanavou et Kunatani davantage connus pour leurs appuis et leur vitesse que pour leur défense et coups de pied d’occupation, ça devrait envoyer. Mais l’Ulster, certes sur un nuage à l’aller où tout leur avait réussi, est une équipe complète qui peut contrer l’enthousiasme toulousain même si des cadres manquent comme Payne et Henderson ou encore Tuohy et Cave, encore trop juste. La première ligne est belle et taillée pour au moins résister (Best au talon et Herbst à droite) et on notera aussi le choix de Reidy en flanker, un excellent gratteur, puissant, capable de jouer en 8. En 8 justement, le puissant Nick Williams est laissé sur le banc en impact-player (Wilson débute). Pour le reste, du 9 au 15, le staff a mis les mêmes. Le banc est pas mal également avec Herring en relais de Best et une charnière bis Marshall-Humphreys qui a de la gueule.

Battre Toulouse à domicile n’est pas donné à tout le monde, je sais bien, mais pour moi, il s’agit d’une occasion à saisir vu le turn-over local et le contexte. Et la cote de 3,60 pour l’Ulster. Le H+7 Ulster est à 1,80 sur Unibet.

CONFIANCE : 75% sur le H.

Commenter cet article