Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Analyse publique Toulouse - Toulon

Publié le par Ziz471

Vu la carte du week-end fournie, j’ai décidé de laisser de côté ce choc pour mes abonnés. Je le juge trop incertain. Tout d’abord, mon instinct va vers le RCT car vous savez, pour ceux qui avaient suivi mon prono Ulster (à 3,60) à Toulouse le week-end passé à quel point pour moi Toulouse n’est plus vraiment Toulouse. Mais les Toulonnais sortent de deux gros matches face au Leinster, dont le dernier était capital pour leur saison. Celui de ce soir l’est beaucoup moins. Une défaite serait presque anecdotique et ne mettrait rien en cause à l’image du Racing ce soir à Clermont. C’est cet aspect qui me gêne le plus dans le contexte varois et ça, cette éventuelle décompression, elle est très dure à évaluer pour un parieur qui doute toujours un minimum (comme moi !). C’est un facteur x indéniable, encore plus dans un sport de combat.

Pour autant, en bon entraîneur, Laporte a insufflé, je pense, la bonne dose de fraîcheur avec la fougue d’O’Connor au lieu du trentenaire (mais plus rassurant et technique) Mitchell, la soif de temps de jeu de Mermoz (qui devrait être plus complémentaire avec Nonu que Bastareaud), l’international Tillous-Bordes, la hargne de Gorgodze, la révélation Etrillard au talon ou encore Chiocci qui doit regagner sa place de titulaire (Frésia sur le banc). Surtout, le choix le plus important, c’est le polyvalent Taylor en 10 au lieu de Quade-Cooper. Taylor, c’est moins flamboyant, élégant et capable d’éclairs de génie que l’Australien, mais c’est plus rigoureux. En gros c’est la même différence qu’entre aligner Tuisova ou Mitchell à l’aile. On perd dans un domaine, mais on gagne dans d’autres. Evidemment, comme diraient certains coaches (en off surtout), un ouvreur qui peut jouer arrière n’est pas un vrai ouvreur. Rien ne vaut Giteau, mais Taylor, ça reste une valeur sûre même s’il a eu peu de temps pour intégrer les systèmes. Vu le beau monde qui l’entoure, ça devrait aller quand même. Mais ça fait partie des facteurs x sur ce match qui me poussent aussi à ne pas le jouer.

Delon Armitage est également un facteur x tant il est irrégulier depuis des semaines. Qu’il se méfie car un garçon comme Taylor, complet, peut aussi devenir une alternative très sérieuse au poste comme il l’a démontré en fin de match au Leinster. Avec la troisième ligne toulonnaise formée par Vermeulen et S. Armitage, avec Suta qui a fait un bien fou à la touche varoise en Irlande, avec Chilachava plus fiable que Stevens ou encore Habana et Nonu derrière, on tient, à défaut d’une équipe-type, une grosse composition malgré tout. Mais le hic, je le répète, c’est le contexte post match-couperet au Leinster. Surtout qu’en-face, on va difficilement pouvoir faire plus révoltés que les Toulousains, qui ont de quoi déprimé après leur double revers face à l’Ulster. Personnellement, même si ça a fait mes affaires avant Noël, je ne comprends toujours pas le turn-over de Mola la semaine passée. Après la claque de l’aller, surtout devant son public, le groupe avait besoin de vite remonter à vélo, de reprendre confiance et Mola est allé tout chambouler alors que le choc face au RCT était quand même 7 jours après. De quoi laisser le temps de récupérer a priori...

Cette fois, Mola met sa grosse équipe. Derrière, exit les Fidjiens, retour d’une ligne de trois-quarts 100% frenchy (et même du 6 au 15, c’est unique en Top 14 voire même en Pro D2) mais avec des ex-internationaux sur la fin comme Fritz et Clerc. Plus étonnant, surtout après la défaite face à l’Ulster, la charnière d’accélérateurs de jeu Doussain-Bézy est reconduite laissant les deux ouvreurs officiels Mc Alister et Flood sur le banc. Malgré son bon début de saison (en championnat), le staff toulousain semble encore tâtonner.

Devant, si Steenkamp est forfait à gauche, la cheville de Johnston va mieux ce qui offrira un beau duel avec Chiocci. Picamoles, remis de sa blessure à l’épaule, est là d’entrée au milieu d’une troisième ligne gratteuse, coureuse, expérimentée, sauteuse et a priori complémentaire (Harinordoquy et Dusautoir). Avec Maestri dans la cage, le pack local a donc de quoi rivaliser.

Même si je ne suis plus fan de Toulouse, on n’est pas l’abri d’un match plein, avec la révolte et l’appui du public (match au Stadium), face à des Toulonnais qui ne jouent pas leur vie. Mais je trouve que l’autre scénario d’un Toulouse manquant de maîtrise, en proie au doute si l’entame est compliquée, et se heurtant à la défense réputée d’un RCT taillé pour le contre est tout autant envisageable. Vous comprenez pourquoi je beterai pas dessus.

A la rigueur, vu la météo clémente annoncée, le +38 pts dans le match coté à 1,65 sur PMU peut être intéressant au vu des individualités sur le terrain, de la charnière joueuse de Toulouse et d’un éventuel relâchement du RCT qui pourrait, inconsciemment, offrir une défense un peu plus perméable que d’habitude. Pour les connaisseurs, n’oubliez pas le pari en live.

J’ai été un peu long, désolé… En tout cas, bon match à tous !

PS : pour ceux qui pompent et s'attribuent mes analyses publiques pour s'inventer des compétences en la matière auprès de leur VIP, sachez quand même que cela ne me flatte plus du tout. Mais je ne dois pas adapter ma vie, mon amour du sport, de l'écriture et du jeu pour ces quelques personnes malhonnêtes. Sur la longueur d'une vie, la malhonnêteté finit par se savoir. Enfin j'espère ;-)

Commenter cet article